Home » mystères qui nous entourent » le contenu de la feuille Rosette de Voynich

le contenu de la feuille Rosette de Voynich

Depuis mon dernier article, j’ai cherché à décrypter le contenu de la feuille rosette…

http://www.crypto-investigations.org/t1136p15-la-feuille-rosette-du-manuscrit-de-voynich#9380

jusqu’à ces deux derniers jours où j’hésitais encore je me suis fait une conviction, surtout en regardant l’article de Yves HERBO  http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/des-surprises-dans-l-epave-ou-a-ete-trouvee-l-anticythere.html

il s’agit de la description d’un mécanisme de navigation…

les quatre tours de l’image centrale ne sont donc, pour moi, que les quatre aiguilles de la mesure du temps…

De gauche à droite  et de haut en bas,on peut supposer un cadran pour indiquer la direction de la Mecque, puis le suivant indiquant le mois dans une année n’en comportant que dix, puis la spirale indiquant la ville des jeux Olympiques, l’astrolab permettant la navigation de nuit, puis au centre, évidemment l’heure, les secondes, les marées, le signe astrologique et enfin peut-être un balancier…

Bref, sans doute encore une de mes découvertes majeures dans la compréhension du VM

Advertisements

2 thoughts on “le contenu de la feuille Rosette de Voynich

  1. Pourriez-vous mettre, svp, vos images sur votre blog directement ? Tout le monde n’a pas la connexion 4G. Je trouve votre proposition très originale, elle m’a réveillé. Ce qui m’intéresse, personnellement, c’est de trouver la confirmation d’une théorie dans les écrits du manuscrit. Votre point de vu pourra peut être m’aider.
    Ruby

  2. Je suis heureux de votre présence sur ce blog. J’avoue que ma toute première idée en découvrant la corrélation texte-dessin a été de penser que le vm ne faisait que ca : traduire des dessin en code, ou peut-être l’inverse, le code en dessin mais mes meilleures tentatives informatiques tendent à démontrer que ce n’est pas le cas… il y a donc des informations en plus , d’autres dessins peut-être, du texte, peut-être… peut-être que la méthode d’application éclairerait aussi. Le manuel possède tout de même 115 pages de code recto-verso, ce qui ne sera en aucun cas très immédiat à traiter… j’ai commencé tout comme vous à l’étudier de près aux alentours du 20 Novembre 2012, pour le défi de trouver le code… ma solution n’est pas encore parfaite mais tient bien mieux la route que tout ce qui a déjà été proposé et est , je pense, incontournable… il est assez ardu de dire définitivement si le code “chor” est un mot ou pas, il contient semble-t-il une disposition pour le dessin dans sa terminaison “or” mais combien de poemes, contes ou cartes du tendre ont su faire de la disposition des mots des châteaux forts d’une logique amoureuse ou ultra-descriptive… pour ces motifs, je ne voudrais pas condamner d’emblée et à tort peut-être au rang des faussetés. J’imagine très bien un texte écrit en faisant le tour de la plante, par exemple… bref mon action dévoile une partie de la nature du VM mais malheureusement pas l’intégralité de cette nature, pour le moment du moins et la porte reste ouverte , encore un temps, pour d’autres spéculations… il est clair, qu’avec ce type de code, le jeu des superpositions peut permettre beaucoup de choses, le travail consiste donc à essayer d’approcher au plus près la vérité de fond originelle. Pour moi, que le mot slave “chor” ou un de ses cousins soit là est une supposition dont rien ne me pousse à la confirmation, alors que le hachage par le dessin m’apparaît comme une certitude. Mais, comme dit, l’un n’empêche en rien l’autre…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s