VM, transparence améliorée

Depuis “ma découverte” sur le VM en Novembre 2012,  comme quoi le code s’appuie fortement sur le dessin, notamment pour la longueur de certains mots, je ne fais face qu’aux plus grands des scepticismes voire au refus total de ce que j’avance… chassez donc cet intrus qui va nous empêcher de vendre des livres remplis de nos fausses théories !!!

Voilà donc à quoi se résume la volonté de faire avancer le déchiffrement du VM dans les médias autorisés ou qui se donnent l’autorisation d’autoriser leur propre complot… c’est vrai que la tentation est aisée et plutôt facile à mettre en oeuvre, de plus elle rapporte gros : “Le temps que les informations correctes parviennent aux utilisateurs finaux, tout le stock contaminé pourra être discrètement éliminé…”

Comment crier : “ON VOUS TROMPE !!!” et surtout sciemment comme wikipédia, qui sous des couvertures d’encyclopédie cache des mécanismes inquisitoires d’un autre âge ?

A l’époque on connaissait le roi qui déclarait la religion protestante comme non avenue et provoquait la Saint Barthélémy… de nos jours, il se cache derriere des noms comme administrateurs, modérateurs, sysops… mais ce n’est jamais que la grande religion du fric et comment en gagner toujours plus qui ne fait que s’exprimer… on sait que l’argent est un très mauvais maître mais tout le monde s’en fiche jusqu’au moment où l’argent de l’argent se retrouve dans l’impasse de la spirale de finitude des choses.(je sais je ne parle que pour des gens intellectuellement détraqués mais bon…)

Bref, j’ai au fil de mes dernières discussions fait quelques images pour illustrer comment le VM s’agence autour du dessin et je vous en présente quelques unes :

rrv007 rrv008 rrv013 ww128tr

Trois pages d’exemples de pages un peu prises au hazard où l’on peut très bien voir que les lignes du dessin sont manifestement en corrélation avec les blancs qui les suivent ou les précèdent…

Ce qu’il faut en déduire, c’est un autre chapitre mais manifestement cela ne peut qu’invalider toutes les théories et statistiques reposant sur la longueur des mots.

 

 

Advertisements