Avais-je déchiffré le manuel de Voynich en Novembre 2012 ?

La réponse est OUI à 80 %…

Et les 20% qui restent, me direz-vous ?

Ben c’était OUI aussi mais il faut laisser de la place pour le mystère et le doute…

… et aussi du temps pour que les gens qui doutent puissent vérifier.

Si vous êtes informaticien et que vous connaissez bien le format Targa non-compressé sous sa forme octets-machine, cela devrait vous sauter aux yeux…

mais il faut connaitre ce format sous cette forme super-bien, ce qui était mon cas en Novembre 2012…

Les gens n’arrivant pas à me comprendre manifestement ou délibérément sur Wikipédia , je n’allais pas leur fournir cette explication…

Autrement dit, cela ressemblait suffisamment pour moi à un DEBUG d’un fichier picture.TGA pour que j’en perce le code.

 

< Je mettrais ici l’image du DEBUG d’un fichier picture.TGA > pour ceux qui ne savent pas ce que c’est afin qu’ils puissent juger par eux-même de mon mérite.

Pour ceux qui aiment plus les approches humaines et littéraires : oui, j’avais déchiffré quelque chose assurément dans le Voynich, mais ce n’est pas du texte, c’était un parent du graphisme.

rrv008

 

pour ceux qui aiment les preuves en image, le décodage par transparence améliorée de la page fétiche de WikiPedia…

Avec un peu d’application on peut voir que ce que je raconte est la Vérité… (le carré à droite n’étant pas le décodage mais un exemple de ce qui se faisait aux alentours au Moyen-Âge)

Cette illustration a déjà été publiée sur ce blog (<retrouver la date de présentation plus bas>)

Sur la piste du déchiffrage du texte, on trouve l’excellent site de mon ami le professeur Stephen Bax : http://stephenbax.net/

qui œuvre depuis des années en toute modestie sur le sujet…

la page 67

J’ai tenté de mettre en transparence la Lune et le Soleil de la page 67 :

page67A1

mais à cause du décalage des images du scanner, on ne peut pas conclure car comme le montrent les étoiles vertes encadrées de rouge, la précision est très approximative :

page67A2

(note du 12 mai 2015 :… je voulais dire qu’on voyait bien que les image des étoiles vertes sont plutôt décalées par rapport aux signes les codant sans trop)

Le mieux serait de les imprimer et de les superposer sur du papier réel ou des transparents

pour voir si cela a un apport par rapport au traitement informatique

car je ne pense pas que l’on puisse commander de refaire faire les scans.

Le décalage varie de une à cinq lettres/signes ce qui rend l’exploitation difficile sur une

figure déjà bien chargée… de plus il se peut que le dessin choisi ne soit pas dans la liste de ceux à mettre en

transparence avec le recto de cette page.

Je dirais simplement qu’en l’état des choses, il est très difficile de se prononcer à moins qu’il n’y ait quelque courageux qui veuille bien s’ateler à la tâche…

(— Ajout du 1er Juin 2014 —)

j’ai cherché l’histoire où il a été contesté que Champollion avait déchiffré la pierre de Rosette mais sans grand succès pour le moment…

Quant à cette page 67, j’ai envoyé à Stephen Bax cette image pour avis, malgré que je n’aime guère m’aventurer sur le terrain des autres sans avoir leur autorisation explicite… Donc Stephen, si vous me lisez…

page67A2P1pour moi cela démontre encore une fois que mon décodage a du bon, ce qui n’implique pas que tout le reste soit faux non plus…

mais comme dit le proverbe : Toutes les vérités sont bonnes à prendre… (et j’ajouterais, mais c’est personnel, surtout si ce sont les miennes !!! hihihi)

Mes rapports “Houleux” avec WikiPedia-France…

En premier lieu, je pense qu’il faut surtout leur dire merci, car je suis plutôt du genre théoricien, une fois une théorie découverte et vérifiée, il est rare que je m’attache aux détails pratiques… une fois ma découverte établie et vérifiée en 2012 après 7 jours de recherche et publication , il est probable que j’aurais assez rapidement tourné la page et n’en aurais pas fait plus grand cas que cela , restant encore assez de points obscurs dans le Voynich à éclaircir par les linguistes et les cryptographes émérites pour leur assurer une subsistance suffisante. Donc, dites-leur merci, aussi car sans eux ce blog n’aurait sans doute pas pris cette forme.

En second lieu, je pense qu’il faut encore leur dire merci, car le scepticisme forcené qu’ils ont exercé à mon encontre, m’a amené au plus près du terrain de la pratique, dans la boue et les barbelés des retors de l’esprit humain, me permettant de fouiller parmi la masse des autres théories avancées dans le domaine, espérant vainement que ma découverte n’en fût point une, auquel cas, j’aurais pu laisser le flambeau à son auteur légitime. Ce peut encore devenir le cas.

Beh, en troisième lieu, c’est la bataille, sauf que je n’ai plus qu’une quinzaine d’as dans mon jeu et eux que des sept, je vois assez mal comment ils pourraient encore gagner ce Marienbad, mais bon.

L’affaire débute donc un 30 Novembre 2012 avec mon post dans le Bistro de Wikipedia-France qui vous détaillera le fond : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Le_Bistro/30_novembre_2012#Manuscrit_de_Voynich

suite à quoi j’écope d’un ban permanent et définitif des utilisateurs de Wikipedia : voir au bas de la page de

http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion_utilisateur:Echapfr

Suite à quoi , je fais ce blog et je m’atèle à “publier dans Nature” ou un équivalent mineur, après tout, il doit bien rester quelques gens honnêtes sur cette planète …

Je rumine deux ans et demi jusque maintenant toutes les “belles” pages et illustrations de ce blog (je sais, c’est plutôt abscons mais bon.

Et récemment, à force de remâcher le même vieil os sans saveur (aucun progrès, que des confirmations du lemme initial, ca fait pas mal de confirmations tout de même)  je retourne demander mon déban.(deux-trois jours)

Je leur souligne que la loi française leur impose au minimum un droit de réponse dans leurs lignes exposant ma version des faits… pour l’instant, rien n’y fait… les œuvres encyclopédiques devant se conformer à leur réputation de lenteur, je pense que personne n’ira leur reprocher… et en plus, cela n’a pas que des inconvénients. Sous le coup, de la colère, les termes que l’on emploie ne sont pas toujours les plus appropriés.

Tout de même, j’ai tenu à leur dire que leur devoir est de conserver le “Savoir” et pas de le détruire. La France a beaucoup à souffrir dans de telles entreprises de désinformation… pendant ce temps les théories anglaises/américaines de valeur souvent contestables, elles fleurissent dans leur lignes sans entraves… Je suppose qu’à terme, les bénéfices de ma découverte seront attribué à quelque polichinelle mercantile de leur galaxie.

Faut-il leur rappeler fermement que lorsqu’on fait un exercice de presse dans un pays l’on doit se conformer à la législation de ce pays  ?

(je ne veux pas retomber dans les arcanes de cette époque où l’on détruisait systématiquement les écrits des juifs pour les retrouver sous la plume de nazis guère plus notoires par le fait (mais bon), ma cause étant extrêmement plus mineure mais il y a un petit sentiment de ca… )

Si la France ne parvient pas à défendre ses brevets non déposés, c’est la faute à des gens comme moi qui ne prennent pas la peine de déposer des brevets (à moins que ce ne soit la volonté, il y a sans doute moitié-moitié des deux)

 

 

 

 

Proche ou éloigné du grec ?

Si les blancs ne remplissent pas leur rôle de séparateurs classique, on peut supposer qu’on se trouve devant

un texte continu un peu comme dans cette mosaïque grecque tirée du dernier “5000 ans d’histoires mystérieuses”

(si vous avez un peu les moyens, allez l’acheter en boutique encore, il est plutot bon…)

L’utilisation des alphas et Pi/Phi largement répandus dans le VM, peut aussi faire penser qu’on a affaire

à un langage pas trop éloigné du grec mais aussi du runique et beaucoup du cyrilique.

epitaphe

Centaura / Bleuet – page 3- Nymphaea/Nenuphar

Cette page est agréable à travailler et à regarder… elle est encore une illustration flagrante que ma découverte

concernant le passage d’un trait génère un espace dans le texte codé.

On risque beaucoup moins de se tromper dans le positionnement de l’image renforcée grace au large cercle

du nenuphar très visible… mais laissons l’image parler d’elle-même, observez et faites-vous votre opinion

 

centaura01

la page 25…

Comme le professeur Stephen Bax cherchait une ponctuation dans la page 25v http://stephenbax.net/?p=940

j’ai tenté d’appliquer le principe  de transparence renforcée , non pas avec la page 25r

car il n’y avait pas de dessin directement

 

mais avec la page 24 un peu nettoyée.

Le résultat pour la ponctuation, qu’on peut plutôt soupconner être une frise est encore mitigé

 

mais l’on voit très bien apparaîpage25-24tre le halo de blancs autour de la corolle des fleurs…

 

Ce que j’aime assez  c’est le deuxieme mot de la deuxieme ligne “Hrox” qui

commence et termine exactement sur la feuille en transparence au verso

de la page 24 que je n’ai pas encore amplifiéedetail2524

certains argueront encore la simple coïncidence, mais je ne peux rien pour eux…

detail2524d

 

Alphonse X, les échecs et la cour de Castille…

ce post devait normalement avoir pour titre “plus de tiges, plus de signes” et aurait comporté un barbouillage infame sur la page 4 du VM pour répéter ce que j’ai déjà dit des dizaines de fois.

Mais voilà, je suis tombé sur un livre : http://games.rengeekcentral.com/tcintro.html

et il m’est apparu ce parallèle avec la page 75v … style tout à fait de Castille du XIIIeme siècle, opposant à la cour d’un côté les musulmans, de l’autre des chrétiens…

aussi, je crois bien reconnaitre sur le sommet des tentes, la boule du minaret et la croix du Christ…

alpho01